Un tour du monde pour se retrouver – Très beau témoignage

« Anna est jeune, a beaucoup d’amis, une famille aimante et un travail d’ingénieur qui lui plaît sans plus mais dont elle ne se plaint pas même si, écolo convaincue, elle se sent mal de créer des objets polluants. Les jours filent, et la vie d’Anna s’écoule paisiblement jusqu’à une découverte qui va bouleverser sa vision des choses.
Elle prend conscience de ne pas contrôler sa vie, de ne pas oser imposer ses choix, de ne pas énoncer clairement ses envies, elle laisse les autres décider pour elle et ça, elle ne le souhaite plus.
Anna décide de tout quitter et part visiter le monde, va là où elle a envie quand elle en a envie, rencontre des gens, apprend de nouvelles choses, va au-delà de ses peurs et de ses propres limites. C’est en se surpassant qu’elle se sent réellement vivante et pour la première fois, actrice de sa vie. Ce voyage a évidemment une fin, tout n’a pas changé, mais enfin, elle sait ce dont elle est capable, elle sait ce qu’elle veut et surtout, ce qu’elle ne souhaite plus.
Une belle histoire dont j’ai volontairement caché un aspect essentiel pour ne pas en dévoiler trop. Un récit empli d’espoir qu’Anna nous fait découvrir avec beaucoup de réalisme et pour cause, cette histoire, c’est la sienne. Le témoignage sans fard d’une jeune femme entourée d’une bande d’amis géniaux, ayant vécu des amours parfois tumultueuses, souvent heureuses, mais toujours sincères. Et ce voyage, pour se retrouver seule avec soi-même et se rendre compte que la solitude, c’est bien aussi.
Je vous le conseille vivement, d’ailleurs je l’ai lu deux fois avant d’écrire cette chronique tant la tranche de vie dont nous parle Anna m’a touchée. Une belle leçon de courage, de beaux carnets de voyage, de belles rencontres, des instants de tristesse, des moments de joie et de grandes méditations. C’est une lecture touchante pour laquelle j’espère, vous trouverez un peu de temps. » Cédric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *